Mots des enfants...

Vous

(de nous à vous)

A vous...

Mario et moi sommes à vie des frères et nos parents, aujourd'hui l'un vivant, l'autre mort, le resteront à l'infini.
Dans l'avancée de notre parcours terrestre, nous avons eu géniteurs et parents.
Maman, toi, qui viens d'être foudroyée par l'hiver, en ton quatre-vingtième printemps, toi que nous n'oublierons pas, parce qu'oublier serait indécent, toi qui nous as aimés, toi qui nous as laissés grandir, toi qui as vécu avec nous nos jours les plus noirs, toi qui désormais n'auras plus que des nuits blanches, toi que nous chérissons, toi, maman, belle dans la vie et dans la mort, toi, ces pensées-là, nous te les devons.
Premier jour, Premier jour, auréolé d'une aura divine. (Est-ce le temps qui sublime le souvenir ?)Premier jour. Nous, enfants, vous vîmes, vous, parents, nimbés d'une lumière argentée qui venait des vitres immenses et qui rebondissait sur un carrelage blanc, écumeux presque. Sortes d'illumination, vous portiez couleurs chaudes. Nous étions face à une aurore, une de ces aubes qui diffusent des teintes contrastées : soleil levant rougeoyant et voile de tulle sur le monde, nous passions le seuil d'une renaissance et vous en portiez à merveille les couleurs.
.../...