Renaissance poêtique...

Elle

(être telle qu'elle ou la reconstruction du"je")

Elle,

Voilà qu'elle se réveille,
qu'elle s'étire avec délice, qu'elle écarte ses orteils, qu'elle pousse son petit doigt de pied dans la zone fraîche du drap.
Elle paresse un peu au lit et respire l'odeur de propre d'une taie d'oreiller bien repassée. Ca lui fait du bien, cette liberté-là, celle de l'onirisme, de l'innocence, du potentiel poétique des réalités infimes.
Elle se lève en douceur et croque dans une pomme sucrée et juteuse.
De la fenêtre de la cuisine, elle voit les nuages légers filer.
Elle imagine un éléphant, comme il y a bien longtemps.
Une rapide toilette et elle part à la cueillette des fleurs comestibles qu'elle vendra sur le marché avec ses recettes.
Lentement, depuis quelques années, s'opère en elle une renaissance sensorielle.
Elle s'éduque à nouveau aux tous petits plaisirs de la vie, à la puissance d'émerveillement dont regorge l'enfance.
Chaque jour, elle se concentre sur le minuscule, sur le rien kaléidoscopique des voluptés oubliées.
.../...